👕 100 points fidélité offerts aux 1.000 prochains inscrits sur notre site. Obtenez votre t-shirt gratuit ! 👕

Vendez vos design avec monalgeria.com


Faites partie de la communauté, suivez nous sur les réseaux

Made with By 4Beez – Agence de communication –

Hamoud Boualem au cœur de la culture algérienne

Portraits Hamoud Boualem

Hamoud Boualem, l’incontournable des Algériens !

Grande fierté nationale, célèbre fabricant de la « Selecto » et de la Hamoud « Bida », Hamoud Boualem est une des premières marques de limonade au monde. Depuis 1878 , année de la construction de la première usine par Youssef Hamoud , « Hamoud Boualem » est la limonade qu’on retrouve sur toutes les tables algériennes.

La marque  « Hamoud » a été déposée et brevetée en 1889 . Derrière ce succès, l’histoire d’un esprit innovateur et d’une résistance en temps de guerre. Découvrez dans cet article l’histoire du Hamoud Boualem , et les nombreuses épreuves traversées par cette marque .

Le grand-frère du Coca-Cola

Le saviez-vous ? Hamoud Boualem a vu le jour bien avant ses concurrents internationaux Coca-Cola et Pepsi-Cola. Il a vu le jour à Alger dans le quartier de Belcourt, aujourd’hui connu comme Belouizdad .Le fondateur de Hamoud Boualem n’est autre que Youcef Hamoud. celui -ci  nomme sa distillerie au nom de son grand-père Boualem.
Youcef Hamoud a commencé en tant qu’ouvrier en 1848 dans une fabrique de boisson gazeuse et de sirop. 3 ans plus tard et après avoir appris le métier dans une usine à Marseille de soda et eaux minérales , il ouvrit son premier atelier de fabrication et se spécialisa dans la création d’aromes et d’essences .

Son essence la plus connue est l’essence de citron-vert. Un jour, l’idée lui vient d’ajouter du sucre et de l’eau gazeuse à cette dernière. c’est la naissance d’une citronnade sucrée exceptionnelle au succès phénoménal : « La royale » s’en suivra en 1907 la création de la boisson Selecto : une cola Algérienne au gout de pomme.

groue d'ouvriers usine Hamoud Boualem
bouteille de selecto sur une table

« Gazouz Bida », une preuve de prospérité et relais de la révolution.

 » La Royale » est Appelée par les colons « Hamoud La blanche ».Cette limonade rafraichissante et pétillante à saveur exquise est vite devenue un symbole de prospérité économique avec une distribution nationale .
Elle reçoit en 1989 une première médaille d’or lors de l’Exposition Universelle à Paris. Elle remporte de nombreux concours, avec des médailles d’or et d’argent, tout au long de la décennie suivante.

Durant les décennies qui ont suivi , la marque ne cessa de se développer et d’étendre son réseau de distribution à travers toute l’Algérie .

« Hamoud Boualem » a toujours fièrement arboré les couleurs de l’Algérie, portée par des valeurs algériennes musulmanes . Cette marque s’est toujours présentée comme un produit de l’identité nationale.

La question se soulève alors : pourquoi les colons français offrent-ils autant de visibilité à une marque algérienne ?

En ce temps, la France souhaitait effacer les traces de fierté et d’unité nationale. Elle souhaitait voir l’Algérie se fondre entièrement dans l’identité française : Le fameux concept  « D’Algérie française ».

La réponse est simple : c’était une manœuvre politique.

La France tentait de renforcer l’idée que ses colonies se portent parfaitement bien. En d’autres mots, la France envoyait un message qui disait : “Regardez, notre direction aide ces pays à prospérer et à se développer sur les différents plans et bien sur économiques ”.

Ce soutien ne dure pas longtemps. Au fil des années, Hamoud Boualem s’est imposé comme symbole de l’Algérie libre. Il a soutenu et promu la révolution algérienne à travers la publicité de ses produits. En usant et abusant de la visibilité offerte par les côlons, Hamoud a aidé de manière significative à la guerre de libération et l’affirmation de l’identité nationale  , comme vous pouvez le constater sur cette  réclame.

Affiche publicitaire "la royale" limonade

Hamoud Boualem : victime des taxes et de la dictature colonialiste

Le gouvernement français ne voyait pas d’un bon œil le développement de la marque . Pour ralentir son essor, des taxes et impôts supplémentaires lui sont imposées , ainsi qu’à d’autres marques ,des restrictions d’import/export et une réglementation plus dure ont été imposées au label algérien.

En 1924, suite à sa faillite bancaire due à tous ces freins , le gouvernement français lui impose un actionnaire français .

Ce dernier rachète les actions majoritaires de l’entreprise, faisant de lui le président-directeur général. Ce nouveau directeur n’avait aucune expérience dans le domaine et était un frein considérable pour l’entreprise.
les héritiers de la marque vécurent très mal cette expérience , et  ne cessèrent de s’acharner par leur labeur à récupérer l’entreprise familiale .

Un rescapé du processus de nationalisation

C’est grâce aux descendants du fondateur que Hamoud Boualem existe toujours. En 1951, la marque algérienne se fait racheter par les petit-fils du fondateur et Abderrahmane Hafiz. De retour dans la famille, la marque algérienne survit au processus de nationalisation.
Pour rappel, suite à l’indépendance, l’Algérie entreprend dans les années 1970 un processus de nationalisation qui vise à fermer les entreprises françaises essentiellement . Le gouvernement Algérien en signe de reconnaissance à la famille Hamoud pour sa promotion de l’identité nationale durant des décennies et actions pendant la révolution ,épargna l’usine de limonade de ce processus .
Porté par les programmes de promotion de l’économie algérienne, Hamoud grandit et tient tête à ses concurrents internationaux.
Elle réalise alors de très bons résultats sur le plan économique. C’est durant cette époque que la marque lance deux nouvelles usines, l’une se situant à Béjaïa en kabylie et l’autre à Sidi Bel Abbes.
Malheureusement, le label national se voit freiner une nouvelle fois dans son expansion par la vague de terrorisme des  années 1990.

Les années 2000 : le renouveau de la marque

Pour ceux qui s’en souviennent , pour acheter de la Hamoud ,il fallait payer une consigne ou ramener une bouteille de verre vide de un litre avec soi . Aussi le bouchon était en métal et nécessitait un décapsuleur.

bouchon métallique de bouteille de limonade avec logo hamoud

A partir des années 2000, l’entreprise entreprend de nombreux investissements pour la modernisation de son usine et la diversification de sa gamme .
On a vu apparaitre , les bouteilles sans consignes avec bouchons en plastique facile d’ouverture , les bouteilles en  PET , les canettes , de différentes contenances et tailles.
De nombreux autres sodas , sirops ,boissons sans alcool diverses ont été développées depuis sa création au XVIII siècle . Des colas, du jus d’orange des jus de fruits , des limonades et boissons sucrées ,avec et sans gaz carbonique, a base d’agrumes ou non ,avec ou sans bulles ,caféine, menthe …
Elle connaît depuis ces années une hausse significative dans ses chiffres d’affaires .D’après certaines sources , la marque détient plus de 30 % des marchés des boissons gazeuses.

De nos jours ,La production est passée de 30 millions de litres à plus de 300 millions de litres par an !

gamme limonades hamoud boualem

Ramadan b’la Hamoud Bida ?…. Makach Men’ha !

La promotion de Hamoud Boualem se construit autour de l’importance de cette limonade dans la culture algérienne. Cela peut être observé dans les slogans publicitaires choisis par la marque, ainsi que les produits qui sont commercialisées. Quel que soit le produit qui est promu par Hamoud Boualem, ils essayent toujours de prouver son importance sur la table algérienne. Et ils ont bien raison : la hamoud de par son histoire fait aujourd’hui partie intégrante de l’identité Algérienne.
L’un des slogans publicitaires les plus connus de Hamoud est « Ramadhan b’la Hamoud bida ? …Makach Menha !”. Au fil des années, cette limonade s’est imposée comme boisson du ramadhan, parfaite pour accompagner sa chorba et ses boureks. Faite à base d’essence de citron, d’eau gazeuse et de sucre, elle remplace les traditionnelles charbat au citron.
Le Selecto, quant à lui, est promu comme un nécessaire des soirées ramadanesques. En effet, la compagne publicitaire annonçait fièrement “Il ne peut pas y avoir de soirée ramadanesque sans Hamoud Boualem.”
Pour finir, les jus de la marque se présentent comme les produits qui feront taire toutes les critiques. Leur slogan ? “O’jus ou ma’andek mat’kol” !
Si vous avez lu en entier cet article , c’est que vous adorez comme nous « la gazouza » ; vous adorerez  alors nos t-shirts « Gazouza »

Nadkenz Octobre 2021 ; sources wiképedia , entreprise Hamoud, blogs

Laisser un commentaire